Western Movies - Saloon Forum

Avec Django ça va saigner - Quel Caldo Maledetto Giorno di Fuoco - 1968 - Paolo Bianchini

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!

Avec Django ça va saigner - Quel Caldo Maledetto Giorno di Fuoco - 1968 - Paolo Bianchini

Messagepar Trinita le 05 Sep 2007 18:40

Titre VO : Quel Caldo Maledetto Giorno di Fuoco
De : Paolo Bianchini
Avec : Robert Woods, John Ireland, Gerard Herter....

Histoire

La fameuse mitraillette Gatling et son inventeur ont disparu. Le nordiste Tanner (Robert Woods) est soupçonné et emprisonné. Grâce à un supterfuge réalisé par un de ses amis il est libéré et part pour éclaircir cette affaire plus complexe qu'il n'y paraît.

Mon Avis

Ce western réalisé et scénarisé par Paolo Bianchini (Dieu les crées moi je l'ai tue) est un western d'espionnage de bonne facture.
La réalisation est dynamique et les scènes d'actions sont des plus réussies. Voir la scène du cimetière.
L'histoire est bien ficellée est les rebondissements sont peu nombreux mais tombe au bon moment.
Les personnages ont suffisamment d'épaisseur pour être crédible. Quand on s'attaque à de l'espionnage vaut mieux que les personnages soit travaillé sinon le film tombe totalement à plat. Heureusement ce n'est pas le cas avec ce film. Robert Woods est convainquant en enquêteur. John Ireland est très bon en méchant tourmenté et Gérard Herter joue en quelque sorte son rôle habituel. De plus, les seconds couteaux comme Roberto Camardiel sont comme à leur habitude, irréprochable.
Bref, ce n'est pas un chef d'oeuvre mais le film tiens rudement bien la route et une histoire d'espionnage est un fait plutôt rare dans le western spaghetti (en tout cas je pense).
Film recommandé aux amateurs de western-policier. Je sais qu'il y en a. :)

PS : selon le Giré la version française a été écourtée.
Avatar de l’utilisateur
Trinita
Séminole
Séminole
 
Messages: 1400
Inscription: 24 Fév 2007 12:48
Localisation: Sur un hamac

Messagepar Sartana le 05 Sep 2007 19:17

Trinita a écrit:Film recommandé aux amateurs de western-policier. Je sais qu'il y en a. :)

Oh que oui !! :D

Trinita a écrit:PS : selon le Giré la version française a été écourtée.

Exact, je possède le DVD italien intégral qui fait près de 100 minutes :shock:
Un bon western éffectivement, qui a le mérite de tenter l'originalité :D
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit:Sartana, tu as un coeur de pierre!
Avatar de l’utilisateur
Sartana
Shérif
 
Messages: 3089
Inscription: 20 Avr 2006 16:51
Localisation: Dans la vallée des vautours

Messagepar Breccio le 19 Déc 2007 12:25

Vu !
De la belle ouvrage, en effet. Du James Bond acclimaté western all'italiana. Robert Woods assure, Roberto Camardiel et Gerard Herter aussi, mais mention spéciale à John Ireland en truand métis psychopathe avec rimmel (Claudio Camaso était pas libre).
Scénario alambiqué à souhait, mise en scène chaotique qui va bien (ah ! ces scènes de pugilat caméra sur l'épaule !)... Seul bémol :mrgreen: la musique, genre lounge années 70 avec orgue Hammond à foison -- j'eusse préféré du morriconesque.
Breccio a dit : allez-y voir de plus près.
B
Avatar de l’utilisateur
Breccio
Westerner
Westerner
 
Messages: 2977
Inscription: 18 Avr 2006 12:07
Localisation: Gone

Messagepar Inisfree le 19 Déc 2007 14:44

Je n'avais pas percuté avec le titre français. Comme Sartana, j'ai le DVD italien, trouvé par hasard dans un supermarché. Excellent film, je suis bien d'accord. J'ai beaucoup aimé la façon de John Ireland de jouer avec ses pieds :num1
Avatar de l’utilisateur
Inisfree
Chef Sioux
Chef Sioux
 
Messages: 131
Inscription: 14 Fév 2007 11:31
Localisation: Cannes

Re: Avec django ça va saigner - Paolo Bianchini - 1968

Messagepar rex lee le 03 Jan 2009 17:31

Bon film , en effet , mais sans plus !

Pourquoi ? Eh bien , parce que je trouve que cela manque de rigueur au niveau du montage et du cadrage , que le sujet n'est guère prennant , ( on est loin du palpitant " Clayton l'implacable" du même Bianchini ), que la musique est insipide , ( comme l' a dit Breccio ) et que Robert Woods n' a pas beaucoup de charisme...Bref , un peu décevant.

Cela dit , il y a des point positifs : John Ireland ,parfait en métis et la séquence finale est particulièrement réussie.
rex lee
Mohawk
Mohawk
 
Messages: 887
Inscription: 09 Avr 2008 16:56

Re: Avec django ça va saigner - Paolo Bianchini - 1968

Messagepar rex lee le 04 Jan 2009 7:59

Horreur !!! En parcourant "You tube " , je viens de découvrir le générique italien qui se déroule sur une séquence apparemment très importante du film ...( le retour de Django Tanner au fort . Après avoir accompli sa mission ? Tout le film serait un flashback ? ) Cette séquence a été supprimée dans la version française que j'ai vue !'(Le film démarre de manière abrupte , au beau milieu d'une discussion avec Gatlin...Un générique sommaire là-dessus et ce générique sonne faux car il ne semble pas être d'époque !)
Force m'est donc de retirer ce que j'ai dit au sujet du manque de rigueur de ce western auquel on a fait subir cette amputation inadmissible. Car si tout le film est un flashback , son caractère un peu décousu s'explique aisément . Peut-être a-t-il subi d'autres amputations ? C'est probable : la version que j'ai visionnée dure 1h33 alors que ,selon J.F. Giré , la durée de la V.O est de 1h40.
On ne peut que regretter , une fois de plus , le peu d'égard témoigné par les distributeurs français ( de l'époque mais aussi d'après ) aux amateurs du genre ...
rex lee
Mohawk
Mohawk
 
Messages: 887
Inscription: 09 Avr 2008 16:56

Re: Avec django ça va saigner - Paolo Bianchini - 1968

Messagepar edocle le 04 Jan 2009 9:44

rex lee a écrit:Horreur !!! Force m'est donc de retirer ce que j'ai dit au sujet du manque de rigueur de ce western auquel on a fait subir cette amputation inadmissible. Car si tout le film est un flashback , son caractère un peu décousu s'explique aisément . Peut-être a-t-il subi d'autres amputations ? C'est probable : la version que j'ai visionnée dure 1h33 alors que ,selon J.F. Giré , la durée de la V.O est de 1h40.
On ne peut que regretter , une fois de plus , le peu d'égard témoigné par les distributeurs français ( de l'époque mais aussi d'après ) aux amateurs du genre ...


La version que tu as vu est une digitalisation de la VHS des années 1980.
Le massacre du film provient de l'éditeur vidéo d'après les informations techniques en ma possession :
le doublage VF du film était réalisé, mais le générique n'avait pas été retravaillé en VF. Lors du nettoyage de la copie
avant transfert vidéo, le générique italien est passé à la trappe et on a réalisé vite fait des incrustations vidéo en lettres
roses sur la première séquence du film pour en faire un pseudo générique français!
Plutôt que de réparer on a aussi tailladé à d'autres endroits et ...
le résultat est ce que tu a vu...
Dans les années 80 il fallait sortir de la VHS en quantité et pas chère... ce film était vendu en bac 5F en super marché!
C'est certain ce film mérite une reconstrution ... DVD italien+VHS Française+ST Français...on sait faire,
suivez mon regard! :mrgreen:
amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)
Avatar de l’utilisateur
edocle
Navajo
Navajo
 
Messages: 642
Inscription: 11 Déc 2006 15:08
Localisation: 92 Spaghetti Ville

Re: Avec django ça va saigner - Paolo Bianchini - 1968

Messagepar rex lee le 04 Jan 2009 10:22

edocle a écrit:
rex lee a écrit:Horreur !!! Force m'est donc de retirer ce que j'ai dit au sujet du manque de rigueur de ce western auquel on a fait subir cette amputation inadmissible. Car si tout le film est un flashback , son caractère un peu décousu s'explique aisément . Peut-être a-t-il subi d'autres amputations ? C'est probable : la version que j'ai visionnée dure 1h33 alors que ,selon J.F. Giré , la durée de la V.O est de 1h40.
On ne peut que regretter , une fois de plus , le peu d'égard témoigné par les distributeurs français ( de l'époque mais aussi d'après ) aux amateurs du genre ...


La version que tu as vu est une digitalisation de la VHS des années 1980.
Le massacre du film provient de l'éditeur vidéo d'après les informations techniques en ma possession :
le doublage VF du film était réalisé, mais le générique n'avait pas été retravaillé en VF. Lors du nettoyage de la copie
avant transfert vidéo, le générique italien est passé à la trappe et on a réalisé vite fait des incrustations vidéo en lettres
roses sur la première séquence du film pour en faire un pseudo générique français!
Plutôt que de réparer on a aussi tailladé à d'autres endroits et ...
le résultat est ce que tu a vu...

amicalement E.
:beer1: :beer1:

Tout devient limpide ...Elles sont vraiment affreuses ces lettres roses ! Merci pour l'info :beer1:
rex lee
Mohawk
Mohawk
 
Messages: 887
Inscription: 09 Avr 2008 16:56

Re: Avec django ça va saigner - Paolo Bianchini - 1968

Messagepar rex lee le 04 Jan 2009 10:24

edocle a écrit:C'est certain ce film mérite une reconstrution ... DVD italien+VHS Française+ST Français...on sait faire,
suivez mon regard! :mrgreen:
amicalement E.
:beer1: :beer1:


Oh que oui ! :D :D :D
rex lee
Mohawk
Mohawk
 
Messages: 887
Inscription: 09 Avr 2008 16:56

Re: Avec django ça va saigner - Paolo Bianchini - 1968

Messagepar Sartana le 04 Jan 2009 11:10

Ce qui est intéressant c'est que les westerns de Bianchini (4 au total) sont porteurs d'une seule et même thématique qui est l'aspect "enquête". Dans Avec Django ça va saigner, cela va de soi. Dans Clayon l'implacable c'est à la recherche des meurtriers de sa sœur que Craig Hill va partir, avec comme piste un indice laissé par les meurtriers. Puis dans Killer amigo c'est une histoire de partage de butin entre des bandits qui viennent de faire un gros coup. Enfin, dans Dieu les crée moi je les tue (ce titre !) Dean Reed joue une sorte de James Bond rogermooresque (oui j'invente des barbarismes) qui va enquêter pour le compte des notables de la ville sur un pillage.

Tout cela cachant des histoires plus complexes qu'en apparence, des propriétaires véreux, des banquiers peu scrupuleux à qui les héros vont devoir tirer les oreilles, voire même des complots. J'aime bien ce réalisateur, à la réflexion cool
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit:Sartana, tu as un coeur de pierre!
Avatar de l’utilisateur
Sartana
Shérif
 
Messages: 3089
Inscription: 20 Avr 2006 16:51
Localisation: Dans la vallée des vautours

Re: Avec django ça va saigner - Paolo Bianchini - 1968

Messagepar rex lee le 05 Jan 2009 8:09

Sartana a écrit:J'aime bien ce réalisateur, à la réflexion cool


Moi aussi . Un réalisateur à apprécier à sa juste valeur : un bon artisan du western européen .
rex lee
Mohawk
Mohawk
 
Messages: 887
Inscription: 09 Avr 2008 16:56

Re: Avec django ça va saigner - Paolo Bianchini - 1968

Messagepar L.. le 30 Nov 2009 18:26

Le film est maintenant disponible en Z1, chez Dorado Films, écran 2.35 16X9, copie italienne, langue italienne ou anglaise. Copie très acceptable , teintes brûlées et un peu passées par moment (intérieurs et contre-jours)

Amusant, les décors sont de récupération: le fort de J.R. Marchent , à moitié en ruine (si ce n'est aux trois-quart) dans les pâturages de Colmenar Viejo (Madrid), la ville qui va avec et le fort (en Italie) que l'on voit dans "Tuez les tous et revenez seul", de Castellari (une tour dans une carrière à ciel ouvert). Ce doit être le même producteur: Edmondo Amati.

Avec Evelyn Stewart ou Ida Galli, à l'honneur en France avec la sortie du film retrouvé "Le Jardin des Délices", de Silvano Agosti (1967) où elle joue l'épouse de Maurice Ronet et partage la vedette féminine avec Lea Massari.

Ce film, censuré, perdu, puis retrouvé récemment aux Puces est présenté dans une belle copie 1.66 4.3 et montre que les acteurs et techniciens italiens passent dans ces années là sans problème d'un film d'auteur (croisant Bergman, Bunuel et Antonioni, ici) au Cinéma le plus commercial. Sans complexes (le chef-op, Aldo Scardava se retrouve d'ailleurs aussi bien chez Antonioni que chez Sollima.) Pour la petite histoire, Agosti, dans le livret indique que le rôle tenu par Franco Nero dans "La marche Triomphale" de Bellochio -avec Dewaere et Miou-Miou- fut écrit pour ... Oliver Reed.

Tout plein de belles parutions en Italie, attendues maintenant dans les jours prochains ("La classe ouvrière va au Paradis", "La marche sur Rome", "Les Hommes contre") mais ce sera, éventuellement, pour un autre forum.
L..
Navajo
Navajo
 
Messages: 605
Inscription: 16 Avr 2008 11:45

Re: Avec django ça va saigner - Paolo Bianchini - 1968

Messagepar Breccio le 30 Nov 2009 19:51

L.. a écrit:Avec Evelyn Stewart ou Ida Galli, à l'honneur en France avec la sortie du film retrouvé "Le Jardin des Délices", de Silvano Agosti (1967) où elle joue l'épouse de Maurice Ronet et partage la vedette féminine avec Lea Massari.

Ce film, censuré, perdu, puis retrouvé récemment aux Puces est présenté dans une belle copie 1.66 4.3 et montre que les acteurs et techniciens italiens passent dans ces années là sans problème d'un film d'auteur (croisant Bergman, Bunuel et Antonioni, ici) au Cinéma le plus commercial. Sans complexes (le chef-op, Aldo Scardava se retrouve d'ailleurs aussi bien chez Antonioni que chez Sollima.) Pour la petite histoire, Agosti, dans le livret indique que le rôle tenu par Franco Nero dans "La marche Triomphale" de Bellochio -avec Dewaere et Miou-Miou- fut écrit pour ... Oliver Reed.

Tout plein de belles parutions en Italie, attendues maintenant dans les jours prochains ("La classe ouvrière va au Paradis", "La marche sur Rome", "Les Hommes contre") mais ce sera, éventuellement, pour un autre forum.

Intéressant, ce Jardin des délices.
A noter que si la FNAC le propose à 24,99 €, il est à 32,49 € sur amazon.fr :shock:
B
"Tra i due litiganti, il terzo gode." --Proverbe italien
Avatar de l’utilisateur
Breccio
Westerner
Westerner
 
Messages: 2977
Inscription: 18 Avr 2006 12:07
Localisation: Gone

Re: Avec django ça va saigner - Paolo Bianchini - 1968

Messagepar Retardataire le 20 Mar 2010 16:52

Je trouve les couleurs superbes sur celle là:

Cliquez dessus pour agrandir
Avatar de l’utilisateur
Retardataire
Marshall
Marshall
 
Messages: 259
Inscription: 24 Fév 2007 23:15


D’autres sujets à découvrir
Western avec Jack Palance Western wyatt
Montana - 1950 - Ray Enright et Raoul Walsh (non crédité) avec Errol Flynn Critiques et illustrations des westerns visionnés james
Les rebelles de l'Arizona - Arizona Bushwhackers - 1968 - Lesley Selander Critiques et illustrations des westerns visionnés james
Parmi ces western avec J. Wayne lequel préférez vous?? Western Cole Armin
Quel autre version d'alamo vous connaissez. Western james

Images

Retourner vers Critiques et illustrations des westerns visionnés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité