Western Movies - Saloon Forum

Sept écossais au Texas de Franco Giraldi avec Robert Woods, 1965

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Suivante

Sept écossais au Texas de Franco Giraldi avec Robert Woods, 1965

Messagepar Sartana le 02 Mar 2007 13:59

Sept écossais au Texas (Sette pistole per i McGregor) de Frank Garfield (aka Franco Giraldi) avec Robert Wood, Leo Anchoriz, 1965.

Histoire : Une famille d’écossais, les Mc Gregor, s’est installée aux USA et élève des vaches. Un beau jour, le moment est venu d’aller vendre les têtes en ville. Les 6 frangins de la famille (Robert Woods joue l’aîné, Robert Widmark aka Alberto dell’Acqua le cadet) sont chargés de la mission. Seulement arrivés en ville, ils s’opposent au propriétaire du coin (Cris Huerta) et déclenchent une fantastique bagarre de saloon, et finissent au trou. Ils s’évadent et lorsqu’ils vont rechercher leur troupeau pour quitter la ville, celui-ci a disparu. Craignant la déception de leurs parents et désireux de se faire payer le troupeau, les frères vont tout faire pour retrouver les coupables…

Je pense que l’on peut qualifier ce film du premier western italien hors Leone à bénéficier d’un budget confortable. Financé par la Jolly films (Pour une poignée de dollars) on ne lésine pas sur les bagarres épiques, les scènes de fusillades à hécatombes de cadavres, et sur les décors : la maison des McGregor a été bâtie exprès pour le film** ! Pour le reste, Giraldi réexploite les décors de Pour une poignée de dollars, film dans lequel il avait d’ailleurs été choisi par Leone lui-même pour assurer la réalisation de seconde équipe ; pour la petite histoire, on lui doit la belle scène de fusillade de nuit lorsque les Baxter sont enfumés et sortent de leur repaire en se faisant descendre comme des lapins par les Rodos.

Sur un scénario d’entre autres Duccio Tessari (« Mr Ringo »), Sept écossais au Texas ne souffre que de deux ou trois scènes parfois longuette mais bénéficie d’un scénario riche en rebondissements où l’action est omniprésente. La musique d’Ennio Morricone est un réel atout au film en ce quelle apporte une touche épique à un film qui est construit comme une fresque de héros grecs à la manière d’une épopée des Argonautes. La comparaison s’arrête là car Sept écossais au Texas n’est pas aussi inspiré de la mythologie que Le retour de Ringo de Duccio Tessari par exemple, mais tout de même la source de l’histoire y fait songer.

Côté casting, on peut déplorer le choix de Robert Woods qui est un fade héros bien qu’il donne ici la meilleure prestation que j’ai vu de lui dans le western italien. De même, on remarque au générique Fernando Sancho qui est sous-employé en bandit mexicain qui meurt trop tôt. Leo Anchoriz a en revanche un rôle d’ordure qui est intéressant, et qu’il porte très bien sur ses épaules. On peut noter la présence dans des rôles moins présents les précités Alberto Dell’Acqua plus cascadeur que jamais, ainsi que Cris Huerta ou Antonio Molino Rojo en shérif. En ce qui concerne ce dernier acteur, il était le seul blond (hormis Klaus Kinski) dans la bande d’Indio dans …Et pour quelques dollars de plus.

Bref, on passe devant ce film un très agréable moment, et des westerns italiens comme ça, je voudrais en trouver plus !

8/10

Où le trouver ? Un DVD italien avec langues anglaise ou italienne est dispo chez Xploited Cinema. Une VHS VF est sortie, mais est devenue rare, voire introuvable.

Une suite, intitulée Les 7 écossais explosent (7 donne per i Mc Gregor) a été réalisée l’année suivante par Giraldi avec toujours Leo Anchoriz, mais aussi David Bailey et Roberto Camardiel.
Un autre film fait référence à la famille écossaise, mais seulement par son titre français : Encore un dollar pour Mc Gregor, aka la morte busca a un hombre (1970) de José Luis Merino avec Peter Lee Lawrence. Un titre absurde de plus car ce film n’aurait rien à voir avec les films de Giraldi, de plus, on ne trouve aucun écossais dans le film :roll:

** On peut voir aussi cette maison (avec un mirador) dans Deux croix pour un implacable de Rafael Romero Marchent, 1967 Les pistoleros de Paso Bravo de Salvatore Rosso, 1967, ou Arizona se déchaine de Sergio Martino (1970), entre autres.
Dernière édition par Sartana le 11 Aoû 2007 18:44, édité 2 fois.
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit:Sartana, tu as un coeur de pierre!
Avatar de l’utilisateur
Sartana
Shérif
 
Messages: 3089
Inscription: 20 Avr 2006 16:51
Localisation: Dans la vallée des vautours

Messagepar Old Shatterhand le 02 Mar 2007 23:37

Une petite série sympathique et réussie de Franco Giraldi avec une belle surprise dans le second volet : 7 nanas viennent donner un coup de main très efficace aux 7 écossais...Original !

Les "7 colts du tonnerre" sont dans la lignée des "7 écossais du Texas"...
Old Shatterhand
Cowboy
 
Messages: 62
Inscription: 20 Fév 2007 13:17

Messagepar Breccio le 10 Aoû 2007 12:08

Enfin vu -- ça faisait un moment que le DVD se languissait dans la pile.
Un très bon divertissement familial, loin de l'ambiance spagh habituelle. Ca la joue plutôt Walt Disney, en fait :shock:
Quelques petits détails :
-- dans le rôle du septième frère, le "révérend" qui est blessé au début et qu'on ne revoit qu'à la fin, un dénommé Saturnino Cerra, dont on n'a pas oublié la trogne depuis Il était une fois dans l'Ouest : il fait partie des hommes de Frank que le Cheyenne élimine à bord du train où Harmonica est retenu prisonnier (c'est lui qui ronfle dans le fauteuil pendant que Cheyenne approche par le toit).
-- dans le rôle du pianiste de saloon dans la (grandiose) scène de bagarre du début (il profite de ce que personne ne l'écoute pour jouer enfin de la grande musique, un gag digne de Lucky Luke), il m'a semblé reconnaître Victor Israel, mais il n'est apparemment pas crédité au générique.

A propos du DVD italien mentionné par Sartana : j'ai regardé la piste anglaise et j'ai noté quelques défauts : mauvaise synchronisation du son dans certaines scènes et, dans d'autres, absence de quelques dialogues.
Je présume que Sartana l'a vu en italien (chacun son bilinguisme ;-) ) et qu'il n'y a rien à signaler sur cette piste-là. La qualité de l'image est uniformément excellente.

B
Avatar de l’utilisateur
Breccio
Westerner
Westerner
 
Messages: 2977
Inscription: 18 Avr 2006 12:07
Localisation: Gone

Messagepar Sartana le 11 Aoû 2007 15:13

Breccio a écrit:Je présume que Sartana l'a vu en italien (chacun son bilinguisme ;-) ) et qu'il n'y a rien à signaler sur cette piste-là. La qualité de l'image est uniformément excellente.

Je confirme en tout ;)
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit:Sartana, tu as un coeur de pierre!
Avatar de l’utilisateur
Sartana
Shérif
 
Messages: 3089
Inscription: 20 Avr 2006 16:51
Localisation: Dans la vallée des vautours

Messagepar Personne le 09 Sep 2007 12:51

en broc ce matin! cool

Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
 
Messages: 10378
Inscription: 16 Juin 2004 13:04
Localisation: Lone Pine, CA

Messagepar Breccio le 09 Sep 2007 18:53

A ce que je vois, Personne fait des affaires dans les vide-greniers !
Ici, la saison bat son plein, et aujourd'hui, deux manifestations dont une assez monstrueuse. Rien trouvé de westernien, mais je suis tombé sur le DVD d'un film dont j'ignorais même qu'il avait eu une sortie française !
Et à 2 €, en plus, j'allais pas me priver !...
B
Avatar de l’utilisateur
Breccio
Westerner
Westerner
 
Messages: 2977
Inscription: 18 Avr 2006 12:07
Localisation: Gone

Messagepar Sartana le 09 Sep 2007 19:01

Je me répète, mais ce Monsieur T. a de la chance, comme Personne :D :beer1:
Dernière édition par Sartana le 09 Sep 2007 19:01, édité 1 fois.
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit:Sartana, tu as un coeur de pierre!
Avatar de l’utilisateur
Sartana
Shérif
 
Messages: 3089
Inscription: 20 Avr 2006 16:51
Localisation: Dans la vallée des vautours

Messagepar Liko le 09 Sep 2007 19:01

Heu... et c'est quoi le titre de ce film ? :mrgreen:
Liko
Séminole
Séminole
 
Messages: 1778
Inscription: 26 Mar 2006 19:22

Messagepar Personne le 09 Sep 2007 20:00

Breccio a écrit:A ce que je vois, Personne fait des affaires dans les vide-greniers !
Ici, la saison bat son plein, et aujourd'hui, deux manifestations dont une assez monstrueuse. Rien trouvé de westernien, mais je suis tombé sur le DVD d'un film dont j'ignorais même qu'il avait eu une sortie française !
Et à 2 €, en plus, j'allais pas me priver !...
B


Il y a toujours un côté chance dans les brocantes, il y a des mois que je n'ai pas trouvé une belle occase comme celle là.

C'était quoi le film dont tu ne soupçonnait pas la sortie Française?
Image
Avatar de l’utilisateur
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
 
Messages: 10378
Inscription: 16 Juin 2004 13:04
Localisation: Lone Pine, CA

Re: Sept écossais au Texas de Franco Giraldi avec Robert Woods, 1965

Messagepar rex lee le 07 Fév 2009 18:32

Bien , revenons à nos écossais.
Je viens de visionner le DVD espagnol , à l'image irréprochable...Et cela fait du bien de revoir ce film ,plus de 40 ans après l'avoir vu en salle , lors de sa sortie. A l'époque , l'adolescent que j'étais l' avait aimé et je peux vous assurer que le film est toujours extraordinaire , qu'il n'a pas pris une ride.Encore un , donc , qui mérite de figurer en bonne place dans le palmarès de Breccio !
Sartana a fort bien présenté ce qui fait l'intérêt de ce western ,aussi me contenterai-je d'en évoquer la brillante distribution ,comme j'ai l'habitude de le faire .
Contrairement à Sartana , je trouve que Robert Woods est très bien dans son rôle de Gregor Mac Gregor...il a une certaine décontraction à la Giuliano Gemma. Mais je suis d'accord avec lui lorsqu'il affirme que Fernando Sancho est sous-exploité .Dommage , donc .En revanche , Leo Anchoriz campe un bandido mémorable et son Santillana est parfait. Les 2 actrices ,Agata Flori et Perla Cristal agrémentent l'ensemble de leur belle présence.
Les 6 frères de R. Woods sont : Manuel Zarzo , Alberto Dell'Acqua , Nazzareno Zamperla , Paolo Magalotti , Julio Perez Tabernero et Saturno Cerra.
Les parents sont : Jorge Rigaud , Harry Cotton , AnaMaria Noe et Margareth Horowitz.
Côté bandidos ,il y a , en seconds couteaux : Cris Huerta ,Antonio Molino Rojo en shérif corrompu ,Antonio Iranzo , JoseLuis Lluch ,Jose Riesgo (autre shérif )Xan Das Bolas , Nazzareno Natale (ou Manuel Bermudez ?)...Et Victor Israel en joueur de piano ! Ouf ! Ai-je oublié quelqu'un ?...
En 2 mots comme en cent : UN MUST !
Un film que tout amateur de westerns européens se doit d'avoir vu .
rex lee
Mohawk
Mohawk
 
Messages: 887
Inscription: 09 Avr 2008 16:56

Re: Sept écossais au Texas de Franco Giraldi avec Robert Woods, 1965

Messagepar L.. le 07 Fév 2009 19:19

Il y a un excellent DVD italien, avec une piste anglaise et interview de Franco Giraldi. (RHV). Le second Mc Gregor existe chez le même éditeur, dans une version tout aussi soignée.
L..
Navajo
Navajo
 
Messages: 605
Inscription: 16 Avr 2008 11:45

Re: Sept écossais au Texas de Franco Giraldi avec Robert Woods, 1965

Messagepar edocle le 14 Nov 2009 16:28

Sartana a écrit: Une VHS VF est sortie, mais est devenue rare, voire introuvable.

Introuvable... rien n'est introuvable, un jour on a un coup de pot !
Dans les fins fonds des archives d'une TV d'un pays d' Afrique, elle dormait là...
Et un copain l'en a sortie !!! :lol:
La version française est de bonne facture et ne dénature en rien le film, même
si fidèle à leurs sale habitude les distributeurs français l'on amputé d'une dizaine
de minutes !
Après avoir fait chauffer le double coeur, la version française a retrouvé un jeunesse
qui nous rappelle la notre, à Paris lors de la sortie de ce film ! :applaudis_6: :applaudis_6:
Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)
Avatar de l’utilisateur
edocle
Navajo
Navajo
 
Messages: 642
Inscription: 11 Déc 2006 15:08
Localisation: 92 Spaghetti Ville

Re: Sept écossais au Texas de Franco Giraldi avec Robert Woods, 1965

Messagepar rex lee le 15 Nov 2009 7:02

Nos archéologues se sont surpassés ... :applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6:

L" Afrique renferme de sacrés trésors ! :beer1: :beer1: :beer1:
rex lee
Mohawk
Mohawk
 
Messages: 887
Inscription: 09 Avr 2008 16:56

Re: Sept écossais au Texas de Franco Giraldi avec Robert Woods, 1965

Messagepar scorpio99 le 15 Nov 2009 16:27

Honneur et whisky, vive les Mc Gregors !! :horse:
:beer1:

Vraiment ce Franco Giraldi est un réalisateur à redécouvrir :D ... a-t-il seulement réalisé un mauvais western ?

Quant à Robert Woods je suis beaucoup plus convaincu par son rôle ici que dans "4 dollars de vengeance" ou "el puro", d'ailleurs au début je ne l'avais tout simplement pas reconnu :lol:

A noter un très bon doublage français et un super casting cool
Avatar de l’utilisateur
scorpio99
Navajo
Navajo
 
Messages: 659
Inscription: 11 Mai 2007 11:39
Localisation: A l'Ouest !

Re: Sept écossais au Texas de Franco Giraldi avec Robert Woods, 1965

Messagepar rex lee le 15 Nov 2009 17:35

Giraldi ? La classe !
Un western qui compte parmi les plus grandes réussites du western européen.
Une sortie DVD permettrait au genre de remporter de nombreux suffrages ...
rex lee
Mohawk
Mohawk
 
Messages: 887
Inscription: 09 Avr 2008 16:56

Suivante

D’autres sujets à découvrir
Western avec Jack Palance Western wyatt
Les éperons noirs - Black spurs - 1965 - R.G. Springsteen Critiques et illustrations des westerns visionnés james
Montana - 1950 - Ray Enright et Raoul Walsh (non crédité) avec Errol Flynn Critiques et illustrations des westerns visionnés james
Parmi ces western avec J. Wayne lequel préférez vous?? Western Cole Armin
Le Shérif - The Proud Ones - Robert D. Webb - 1956 Critiques et illustrations des westerns visionnés nathan

Images

Retourner vers Critiques et illustrations des westerns visionnés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités